NZD bondit après le volontarisme de la RNBZ, GBP en baisse après des PMI décevants, US commande de biens durables, compte-rendu FOMC

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Taux à partir de 05:00 GMT

Le marché actuel

Remarque : le tableau ci-dessus est mis à jour avant la publication de l’article, avec les dernières prévisions consensuelles. Cependant, le texte et les graphiques sont préparés à l’avance. Par conséquent, il peut y avoir des différences entre les prévisions données dans le tableau ci-dessus, dans le texte et les graphiques.

La journée commence par de nombreux discours ! D’abord depuis la luxueuse station balnéaire suisse de Davos, où la présidente de la Banque centrale européenne (BCE), Christine Lagarde, s’exprimera sur le thème de l’unité européenne dans un monde désordonné ? Selon le texte de présentation du programme, le sujet est :

L’Union européenne a surpris le monde par la rapidité, l’ampleur et l’unité de sa réponse à l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Après une approche unifiée de la pandémie, l’adversité oblige-t-elle l’UE à adopter un rôle plus affirmé en tant qu’acteur économique et géopolitique mondial ?

La discussion inclura également les chefs de gouvernement de la Slovaquie, de l’Irlande et des Pays-Bas, ainsi que le président du Parlement européen, donc des gens plutôt distingués. Elle sera diffusée en direct, si cela vous intéresse (désolé, je n’ai pas de lien).

Par ailleurs, l’économiste en chef de la BCE, Philip Lane, parlera de « Du Covid-19 à la guerre en Ukraine : les politiques macroéconomiques européennes en période de perturbation » lors d’un événement en Espagne.

Le gouverneur de la banque du Japon Kuroda prononcera un discours d’ouverture lors d’une conférence de la Banque du Japon et de l’Institut d’études monétaires et économiques sur le thème « Nouvelles dimensions et frontières dans les banques centrales ». La conférence évoquera le changement climatique et la monnaie numérique. Les remarques du gouverneur Kuroda pourraient porter sur la recherche dans ces domaines, et non sur la politique monétaire. Le Japon se dirige lentement mais sûrement vers le développement d’une monnaie numérique de banque centrale (CBDC). Comme la BoJ a récemment terminé la première étape de son étude et a commencé la deuxième étape, il pourrait être utile d’écouter ce qu’il a à dire sur le sujet si vous êtes intéressé par les CBDC.

Voilà tout sur ce point. Venons-en maintenant aux données, qui sont assez limitées aujourd’hui. Les commandes de biens durables aux États-Unis ne devraient représenter qu’environ la moitié de la moyenne sur six mois de 1,2 % en glissement mensuel. Est-ce un signe de ralentissement de l’activité économique ?

Néanmoins, le chiffre prévu serait de 16,5 % au-dessus du niveau d’avant la pandémie, donc cela est plutôt sain. Cependant, les gens ne s’en soucient pas, ils se soucient de la tendance. Si la tendance est à la baisse, cela ne fera que confirmer pour beaucoup de gens l’idée que l’économie américaine ralentit.

Enfin, nous avons le procès-verbal de la réunion du 4 mai du Federal Open Market Committee (FOMC) qui fixe les taux. Je ne sais pas ce que nous pourrons en tirer en plus. Depuis la réunion, nous avons entendu un certain nombre de membres du Comité, y compris l’illustre Jerome Powell lui-même. La plupart d’entre eux ont exprimé leur soutien à une hausse de 50 points de base lors de chacune des deux prochaines réunions (15 juin et 27 juillet). Peut-être que le procès-verbal nous donnera un indice sur ce qu’ils prévoient au-delà de ces deux réunions. Reviendront-ils à 25 pb en septembre ou continueront-ils sur la lancée des 50 pb? Pourraient-ils même accélérer le mouvement, avec des hausses de 75 pb à la fois ? Qu’est-ce qui les inciterait à changer d’une façon ou d’une autre ? Cela dépend probablement de la façon dont ils perçoivent l’inflation (pic à venir, pic déjà atteint ou récalcitrante) et du resserrement du marché du travail. Je m’attends à ce que le procès-verbal montre un Comité déterminé à s’extirper de l’inflation. Cela pourrait être bon pour le dollar, mais négatif pour les actions.

Share.
Avertissement sur les risques: le trading de Forex/CFD et autres produits dérivés est hautement spéculatif et comporte un niveau de risque élevé. . Divulgation générale des risques